Mots Tordus et Bulles Carrées

A qui appartiennent les nuages ? (Mario Brassard / Gérard Dubois)

En lisant le récit de Mario Brassard et Gérard Dubois, j’ai été frappé par l’intelligence, l’émotion mais aussi l’actualité criante qui découlent de ces pages. 

 
Cette file continue de marcheurs , qui augmente de jour en jour, se rappelle à nous comme un terrible écho de la guerre en Ukraine 
 
Les auteurs, à travers les souvenirs de Mila, racontent une partie de son quotidien entre rêve et réalité. 
Le récit se veut, au moins au début, brumeux et les mots de la jeune fille restent énigmatiques. 
 
Les souvenirs de Mila 

 

Puis vient la première explosion. Et on comprend petit à petit que les journées de la fillette sont bouleversées par une guerre dont elle taira le nom. 
Les villes sont rasées, incendiées, les civils tentent de survivre à des agresseurs que nous n’apercevrons qu’une seule fois tout au long du récit. 
Une masse uniforme de soldats monolithiques et identiques.  
 
Les illustrations de Gérard Dubois, sublimes dessins où le noir et le gris l’emportent sur les rares couleurs, transmettent les angoisses de la fillette tout en montrant les ravages des destructions.
 
Ville en feu 

 

Les images sont portés par des symbolismes forts que ce soit celle de cette foule qui petit à petit s’évapore ou celle de la couleur du nuage ( un nuage noir symbolisant la fumée d’un incendie et donc une ville qui brûle ).
Certains moments irréels ( la scène de l’oncle ) confrontent la dérision à l’horreur comme aurait pu le faire un certain Begnini dans la Vie est belle 
 
Terrible écho de l’actualité 

 

Les références et autres détails du récits ne laissent aucun doute sur l’époque ou sont situés ces évènements  mais, en ne nommant jamais cette guerre, les auteurs la rendent universelle et nous mettent en garde. 
 
Il est d’ailleurs assez frappant de voir à quel point certaines images ou paraboles rappellent celles que nous voyons actuellement dans tous les journaux télévisés ( comme elles rappellent aussi celles de Syrie et bien d’autres malheureusement ).
 
A qui appartiennent les nuages ? est un récit puissant, empli d’une certaine poésie malgré les horreurs qu’il décrit.
Car au final, toutes les guerres se ressemblent : destruction, peur et tristesse laissant des souvenirs qu’il est bien difficile d’oublier. 
 
A partir de 11 ans
96 pages
 
Bulles carrées 
 

COMMANDER SUR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal