Mots Tordus et Bulles Carrées

La véritable histoire de King Kong ( Luca Tortolini / Marco Somà )

Alors que King Kong flânait tranquillement sur son île auprès de ses congénères, des hommes débarquent et lui promettent un destin hors-norme.
Le gorille accepte et devient une star du grand écran.

Mais derrière cette vie à 100 à l’heure se cachent de nombreuses contraintes.

Une vie de star

La naissance d’une star de cinéma

La véritable histoire de King Kong de Luca Tortolini et Marco Somà propose une gentille réflexion sur les débuts du cinéma américain.
Et qui d’autre que King Kong pour symboliser, à sa façon, les grandes stars du grand écran ?
C’est avec malice que Luca Tortolini s’amuse à mélanger la réalité avec la fiction.
Ainsi, à l’instar du film des années 30, des hommes trouvent le grand singe sur une île.
Mais leur intention n’est pas d’en faire une bête de foire (quoique ?) mais un acteur.
Voilà que King Kong joue dans le film qui lui amènera gloire et reconnaissance.
Mais à son grand damn, aux yeux des spectateurs, l’acteur se confond avec son personnage.

Pourtant, les premiers temps sont merveilleux.
On le reconnaît dans la rue, on lui demande des autographes, on l’admire.
Sous les crayons de nos auteurs, l’être de fiction devient une véritable star et il aime cela.
Mais derrière les paillettes se cachent de nombreuses contraintes.
Les films s’accompagnent de publicité, de promotion où on lui invente une fiancée et une image publique qui ne lui correspondent pas.
Au final, il n’est pas si loin de la bête de foire qu’on lui fait jouer.
Et c’est encore pire quand on le remplace par une immense doublure sonnant comme une menace pour l’avenir.
Effectivement, à quoi peut bien servir une singe quand on peut le remplacer par un automate ou, à l’avenir, un simple fond vert.
Au final, c’est l’image même de King Kong qui est célèbre et non plus l’acteur qui l’incarne.

C’est sans doute pour cela que Luca Tortolini offre à notre chimpanzé une fin plus joyeuse que celle qui lui est réservée dans la fiction.
La gloire peut être grisante mais rien ne vaut la vie réelle pour rester soi-même.
Et ne plus jouer un rôle.

Un dessin grandiose

L’acteur face à sa doublure

Pour mettre en image ce monstre sacré qu’est King Kong, il fallait un talent à la hauteur.
Et Marco Somà s’avère être le candidat idéal.

Ses illustrations s’étalent sur la longueur de doubles pages grandioses, laissant de l’espace à un chimpanzé qui n’en demandait pas tant.
Le trait est détaillé, expressif, rappelant certaines peintures expressionnistes.
La trogne de King Kong exprime à merveille une palette incroyable de sentiments.
Les couleurs, unies par un fond jaune, dans une ambiance typique d’une époque faussement insouciante.
De plus, certaines pages, aux tons grisés, rendent un hommage discret au cinéma « noir et blanc » des années 30.

La narration est inventive et joue tout autant avec son environnement qu’avec les possibilités du personnage.
Sur une bonne moitié de l’album, les photographes, les cameramans ou les techniciens sont omniprésents.
Tous les regards sont focalisés autour du grand singe jusqu’à ce que celui-ci décide d’y mettre une terme.

Ainsi, le travail de Marco Somà rend hommage à une époque où le cinéma venait de créer un de ses personnages les plus iconiques.

En résumé

La véritable histoire de King kong de Luca Tortolini et Marco Somà est un hommage vibrant à une des plus grandes stars frictionnelles du cinéma américain des années 30. 

Derrière le personnage de King Kong, Luca Tortolini met en scène les débuts d'un cinéma avec ses premières stars aux gloires souvent éphémères.
Ainsi, la fiction se mélange au réel et devient un moyen de mettre en cause un environnement où on crée une image qui doit plaire au public.

Marco Somà illustre la vie du chimpanzé dans des scènes grandioses reflétant

cette époque insouciante pourtant à la source du cinéma actuel et de la starification des acteurs et actrices... réel.les ou non.

Pour lire nos chronique sur Kong-Kong et Marcel et Hugo

Bulles Carrées

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal