Mots Tordus et Bulles Carrées

La maison sous la maison (Emilie Chazerand)

Qui n’ a jamais rêvé qu’un monde parallèle était accessible de notre maison ? Que ce soit celui de Narnia de C.S. Lewis auquel on accède par une armoire magique ou celui de Poudlard dans Harry Potter de J.K. Rowling via le quai 9 3/4, la littérature jeunesse de fantasy a toujours été friande de cette dualité mystérieuse. Aujourd’hui, c’est Emilie Chazerand qui nous prend par la main et nous emmène dans La Maison sous la maison, vers un monde souterrain étrange et foisonnant.

La maisons

Tout commence par une drôle de petite annonce :

Pas d’erreur d’orthographe, non, non. Il s’agit bien d’une maisons.

En effet, ce qu’ignorent encore Albertine et sa famille c’est que sous la maison dans laquelle ils vont emménager se trouve un monde inversé souterrain auquel on accède par un congélateur hors d’usage de la cave.

Et il faut dire que si la maisons n’est pas ordinaire, la famille d’Albertine ne l’est pas non plus !

Vera Janvier, la maman, travaille dans un salon de thé nommé La Dînette, avec un charmant patron, Monsieur Mirabelle, qui a gentiment adapté ses horaires à sa vie de famille. En effet, Vera a 3 enfants : Pierrot, à moitié cambodgien, Albertine, 11 ans, « tout à fait rousse », et Barnabé, un quart sénégalais. Pas de papas chez les Janvier. C’est d’ailleurs un mystère pour Albertine.

Et puis, on ne roule pas sur l’or. Alors l’opportunité d’acquérir une maison gratuitement en échange de soins, c’est une bonne affaire. Et pour la propriétaire, Fiammetta Gordes, la famille Janvier est parfaite pour cette reprise.

Albertine possède en effet pas mal de points communs avec la vieille propriétaire, et notamment celui de communiquer avec les plantes. Elle a même une amie nommée Paulette qui n’est autre qu’une… plante en pot ! Plus précisément, un piléa.

Son arrivée dans le jardin de la mystérieuse maison va lui permettre d’entendre tout autant le pommier que la vigne ou même les brins d’herbe.

Et la nature va se révéler encore bien plus étrange lorsqu’elle va découvrir le Sous-monde qui s’étend sous la cave de sa maison.

Un monde écologique et merveilleux

La Maison sous la maison est l’occasion pour Emilie Chazerand de créer un univers végétal et animal souterrain profondément respectueux de l’environnement.

Des insectes gigantesques mais tout doux, des étoiles de terre qui illuminent la voûte « céleste », toutes sortes de plantes bavardes et rigolotes… Le monde sous la maison est foisonnant et poétique.

Alors que l’on découvre avec Albertine les habitants et l’organisation de ce Sous-monde, les illustrations vives et fantasques de Marion Arbona font leur petit effet !

Une nouvelle amitié avec Merle

Mais par-delà les surprises et les émerveillements, les lecteurs découvrent aussi tout un éco-système pensé dans le respect de la nature et des êtres vivants, du plus grand au plus petit. Et aussi une amitié hors du commun.

On n’en oublie pas non plus la fiction et l’aventure. En effet, suite à la fuite d’un des personnages du Sous-monde vers le monde « normal », Albertine va devoir retrouver rapidement la soeur de Merle, une jeune fille qui vit dans le Sous-monde, au risque de perdre définitivement son frère Pierrot, resté otage prisonnier.

Vous l’aurez compris, si de nombreuses pages permettent d’arpenter le monde étrange sous la maison, le suspense et l’action, souvent pleins de drôlerie, sont au rendez-vous.

Pourquoi lire La Maison sous la maison ?

La Maison sous la maison d'Emilie Chazerand est un fantastique roman, plein de poésie et d'humour, qui vous plongera dans un univers végétal et animal empreint d'écologie et de réflexion sur notre relation au vivant. L'imaginaire foisonnant de l'autrice, joyeusement illustré par Marion Arbona, vous fera rire, vous émouvra et alimentera un certain questionnement autour des thématiques de l'écologie et du respect des êtres vivants, qu'ils soient humains, animaux ou végétaux. 

Un univers magique et plein de fantaisie.

Pour lire nos chroniques sur House of M et Le monde de Narnia

Mots Tordus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal