Mots Tordus et Bulles Carrées

Le royaume des brumes (Marco Rocchi / Francesca Carita)

Elevée et éduquée par son oncle, Gherd veut se venger de la bête sacrée qui a tué ses parents et devenir guerrière. 
Allant contre l’avis de son oncle, elle décide de participer à l’épreuve d’initiation réservée aux garçons et emprisonne un Molkhog (membre du clan ennemi). 
Cela suffira-t-il à prouver son courage ? 
Le royaume des brumes (aux éditions Jungle) est un récit complet nous emmenant dans un monde fantastique rempli de créatures extraordinaires et d’un dieu immense. 
 

 

Le récit de Marco Rocchi fait la part belle à l’aventure de Gherd
La jeune fille est à l’image de nombreuses héroïnes peuplant la littérature jeunesse : téméraire, tolérante et sensible, elle n’hésite pas à se lancer au combat, quitte à y laisser des plumes. 
Elle démontre une nouvelle fois que l’aventure n’est pas qu’une affaire de garçons. 
 
Elle sera accompagnée dans sa quête par Atheis, un oracle Molkhog. 
Si, au départ, leur collaboration se fait par obligation, l’amitié prendra le dessus sur leur ressentiment de clan. 
Un hymne à la tolérance mais aussi au pardon : le monstre n’est pas toujours celui que l’on croit.
 

Le trait de Francesca Carita est original et se démarque par des partis pris personnels à l’image des sourcils proéminents de ses personnages.

 

J’aime beaucoup le design de sa bête sacrée, mélange de plusieurs espèces animales et le Dieu Kemono est franchement impressionnant. 

Si sa mise en page reste classique, avec un nombre de cases limité (3 à 6), cela lui permet de nous régaler la rétine avec de chouettes décors et des moments épiques. 
Le royaume des brumes est un pur récit de fantasy qui plongera ses lecteurs dans une aventure épique bourrée de rebondissement. 
Un chouette moment de lecture. 
 
Bulles carrées 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal