Mots Tordus et Bulles Carrées

Dys & célèbres (Guillemette Faure / Mikankey)

Les troubles dys sont de mieux en mieux pris en charge dans le parcours scolaire des enfants qui en souffrent. Les publications jeunesse, et notamment les documentaires, s’y intéressent également. C’est ainsi que Dys & célèbres, de Guillemette Faure, journaliste chroniqueuse, et Mikankey, jeune illustratrice, vient braquer les projecteurs sur les célébrités présentant ou ayant présenté ce types de troubles. L’objectif ici clairement affirmé est de mettre en valeur leurs compétences et leur formidable créativité.

« C’est une chance d’être dyslexique »

Tout commence par un rappel éminemment important : chaque dyslexique est unique. Diagnostiqués ou non, rencontrant des difficultés de lecture ou bien de réalisation des gestes quotidiens, voire de calcul, chacune des personnalités qui nous est présentée ici l’est sous l’angle de ses réussites.

Steven Spielberg, dyslexique, scénariste, réalisateur et producteur de films

Par ce choix résolument optimiste et valorisant, l’autrice inscrit donc la dyslexie comme une difficulté à dépasser. Elle a permis à toutes ces personnes de révéler des talents divers, dans d’autres domaines que ceux du langage ou de l’écriture.

A 5 ans, [Keira Knightley] est très fière de lire des livres devant toute sa classe. Ce n’est qu’un an plus tard qu’on s’aperçoit qu’elle a en réalité mémorisé les albums que lui lit sa mère et qu(‘elle ne sait pas lire.

Le point commun entre tous, malheureusement, est la difficulté scolaire, voire parfois les reproches. Beaucoup pensent alors qu’ils sont « nuls ».

Mais très vite, ils développent une appétence pour le dessin, comme Florence Cestac. Les sciences, pour Jacques Dubochet, le premier élève diagnostiqué dyslexique en 1955. Ou encore la conduite automobile, pour Lewis Hamilton. Et se réalisent professionnellement par une autre voie que celle de l’école.

« Accrochez-vous et démenez-vous de toutes vos forces ! »

Etre dyslexique, dyspraxique ou dyscalculique demande une grande force mentale. En effet, des gros efforts doivent être faits pour compenser les difficultés à l’écrit ou pour apprendre autrement. Savoir encaisser les remarques désobligeantes et les incompréhension de ceux qui nous entourent aussi.

La grande qualité de ce documentaire est de donner la parole à toutes ces personnalités dyslexiques (la préface de Thomas Legrand, grand journaliste à France Inter, est à ce titre particulièrement touchante). Il permet de partager avec les non-dys les moments de doute mais aussi les fiertés et les réussites.

Jean-Louis Etienne, dyslexique, dysorthographique et médecin explorateur

L’autrice, Guillemette Faure, s’est ainsi appuyée sur sa propre expérience de maman d’une enfant dys. Mais aussi sur des associations telles que APEDYS ou Dyslexiques de France.

Soutenus par les illustrations colorées et joyeuses de Mikankey, la lecture de ces 24 portraits de célébrités dys est pleine d’optimisme et d’espoir. On y découvrira la variété et la richesse de leurs personnalités mais aussi leur sensibilité.

Pourquoi lire Dys & célèbres ?

La lecture de Dys & célèbres est à partager en famille. Autant pour en apprendre davantage sur ce qu'est la dyslexie et sur la manière dont les dyslexiques vivent avec ce trouble, que pour admirer comment ils font ou ont fait de leur dyslexie une force. La valorisation de leur façon de penser, de chercher ou de créer transparait à travers des portraits vivants et dynamiquement illustrés par Mikankey. 

Les jeunes dyslexiques et leurs familles en tireront de belles leçons de courage et une énergie positive. Les proches, les amis et les enseignants porteront peut être aussi un regard nouveau et encourageant pour les accompagner dans leur vie future.

Pour lire nos chronique sur Je parle comme une rivière et Real

Mots tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal