Mots Tordus et Bulles Carrées

La meute (Adèle Tariel)

Dans la collection Presto, rapide à lire et abordant des sujets actuels, j’ai découvert « La Meute » d’Adèle Tariel (chez Magnard jeunesse).

Ce court roman raconte l’implication progressive de Léa, une jeune lycéenne, dans un harcèlement crasse envers monsieur Fauchon, son professeur d’histoire géographie. Nouvelle élève, pour s’intégrer dans un petit clan, elle va accepter et participer à des humiliations régulières de son enseignant, créant un hashtag « la meute » qui est de plus en plus suivi et dans lequel les membres du groupe postent des photos volées et parfois montées de Monsieur Fauchon.

« L’idée de ce roman m’est venue », dit l’autrice angevine, « d’un souvenir angoissant de Seconde : celui d’un professeur, peu autoritaire, qui était malmené par certains élèves provocateurs. Les autres élèves assistaient sans réagir, personne n’osait s’opposer à ces leaders ».

La narration à la première personne est fluide et permet d’entrer facilement dans le mécanisme du harcelé qui devient harceleur. Les réflexions de la jeune lycéenne face à ses actes et à ceux de ses camarades sont plutôt réalistes. L’importance d’être intégré et les ravages de l’effet de groupe sont décrits de manière brute mais sensible. On est touché et mal à l’aise à la fois.

Jusqu’où peut aller le harcèlement ? 

Ce questionnement d’actualité (les campagnes contre ce fléau en milieu scolaire sont nombreuses dans l’Education Nationale) n’occulte pas les conséquences de tels actes pour les harceleurs. L’aspect judiciaire et purement pénal est d’ailleurs clairement rappelé dans ce but. Une lecture nécessaire donc.

L’ouvrage est associé à une version audio de 35 minutes lue par l’autrice, téléchargeable sur le site des éditions Magnard. On appréciera ce bonus qui permet aux « petits » lecteurs ou aux dys d’accéder au texte autrement.

COMMANDER SUR

(Mots Tordus)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal