Mots Tordus et Bulles Carrées

L’Homme-Canon (Gilles Baum / Matthieu Maudet)

Tous les soirs, un BOUM retentit dans l’enceinte d’un cirque quasi déserté.
En colère, un jeune garçon enfile son casque blanc et réclame toujours plus de poudre !
L’Homme-Canon se prépare à rentrer en piste devant de rares spectateurs.

Un enfant colérique

Prêt à prendre tous les risques

Paradoxalement, L’Homme-Canon de Gilles Baum et Matthieu Maudet met en scène un jeune garçon.

Le regard sombre, la bouche crispée, l’enfant est en colère !
En tant que simple spectateur, nous ne connaissons rien de cette colère mais on comprend qu’elle est la cause d’une prise de risque inconsidérable.
Il enfile son casque, se dirige vers le terrible canon en criant, à qui veut ou doit l’entendre : « Plus de poudre ! »

Par un texte simple et des phrases concises, Gilles Baum retranscrit cette tension qui se profile.
Les singes assistants semblent inquiets et les spectateurs accourent, avec pour certain une curiosité malsaine, vers ce terrible spectacle.
Ne l’oublions pas, cet Homme-Canon n’est qu’un enfant. Pourtant, personne n’ose s’interposer.
Plus de poudre, toujours plus de poudre , comme s’il voulait prouver au monde entier son courage.
Mais à qui est destiné le message ? C’est bien là toute la question.

Mais pour la réponse, il faudra retenir son souffle jusqu’à la mise à feu …

La simplicité du trait

Tout en silhouette

Avec L’Homme-Canon, Matthieu Maudet fait preuve d’une extrême concision.
Il faut dire que l’illustrateur est un habitué des albums pour le plus petits dont on retrouve en partie les codes graphiques.

Le trait est gras, d’un seul tenant et fait la part belle à des noirs intenses.
Le style est brut tout juste rehaussé par quelques effets « fusain » et quelques unités de couleurs : la salopette orange de l’Homme-canon, le costume rouge des singes ou le fond marron.
Certaines scènes sont de simples masses de noires retrouvant, au moins pour un instant, l’esprit des jeux d’ombres.

Derrière cette apparente simplicité se cache une véritable approche graphique intensifiant la colère de ce jeune garçon autant par la mise en page que par le lettrage des rares dialogues.

En limitant au maximum les effets de style, Matthieu Maudet, par son empreinte graphique, crée une ambiance et un ton unique.

En résumé

L'Homme-Canon de Gilles Baum et Matthieu Maudet est un album jeunesse empreint d'une tension assez unique pour le genre. 

L'approche graphique de Matthieu Maudet retranscrit parfaitement le ressentiment de ce jeune garçon cherchant à prouver sa valeur.
Chaque "Plus de poudre !" augmente la pression auprès d'un lecteur/spectateur captivé par le spectacle.
Jusqu'à la mise à feu, on retient notre souffle en espérant un retournement de situation de dernière minute.

Un belle album jeunesse prônant une morale simple mais essentielle.

Pour lire nos chroniques de Quand le cirque est venu et La langue des bêtes

Bulles Carrées

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal