Mots Tordus et Bulles Carrées

Tous ensemble (Rebecca June / Ximo Abadia)

De tous temps, des hommes et des femmes se sont battu(e)s pour faire évoluer leurs droits et combattre les injustices.
Tous ensemble, on fait changer le monde de Rebecca June et Ximo Abadia rend un hommage sincère et documenté à toutes ces manifestations pacifiques qui ont permis à la société d’évoluer.

Ensemble et pacifique

Des femmes qui manifestent pour un droit essentiel

Alors que notre espace médiatique est de plus en plus « pollué » par les scandales politiques ou autres guerres angoissantes, le documentaire jeunesse de Rebecca June et Ximo Abadia offre une vraie bouffée d’air à ce monde anxiogène.

D’un profond optimisme, l’autrice nous propose une brève chronologie des manifestations pacifiques qui ont fait bouger les choses.
De la marche de la boue à Black Lives Matter, c’est l’histoire de la lutte d’acquis sociaux et politiques à travers le monde.
C’est aussi l’histoire de personnes, liées par une cause commune et une profonde envie de justice et d’égalité, qui se réunissent pour faire front commun sans jamais user de violence.(ce que ne font pas leurs opposants dans la plupart des cas).

Si une partie de ces mouvements reste connue par l’immense majorité des adultes (enfin, je l’espère), l’album propose un accès assez simple pour un jeune public en recherche de modèles positifs.
L’écriture de Rebecca June , composée de phrases courtes, reste incisive et parfaitement documentée.
Elle apporte ainsi certaines précisions aux mouvements les plus célèbres tout en nous en faisant découvrir d’autres plus méconnus.

Qui savaient que la sanction de Rosa Parks après son geste amena à un boycott massif des bus ?
Qui connaissaient la révolution chantée qui amena à l’indépendance de l’Estonie ?

Une lutte pour des droits fondamentaux

Une société qui doit évoluer

Nécessairement féministe ( La marche de la boue, le camp des femmes pacifistes de Greenham Common ou le mouvement des femmes du Libéria), l’ouvrage est aussi politique (la marche du sel de Gandhi, la chute du mur de Berlin, la Révolution chantée ..), anti raciste ( le boycott des bus de Montgomery, Black Lives Matter) et écologiste ( Le défenseurs des arbres de Pureora , les vendredis du futur.)

Si le message peut paraître utopiste, il est pourtant accompagné de faits historiques.
Le monde peut changer.
Cela peut prendre un certains temps mais il évolue et cette évolution, on la doit à tous ces combats.
Les mouvements pacifistes, à travers le monde, l’ont démontré et le démontrent encore aujourd’hui (Le mouvement des femmes en Iran en est un parfait exemple).

Une partie graphique brillante et créative

Tous ensemble dans la lutte

Les éditions de Rue du monde ont toujours apporté un grand soin à la partie graphique de leurs albums.
Ximo Abadia a la charge d’illustrer les textes de Rebecca June.
Son approche « art déco » apporte une véritable variété aux illustrations avec des compositions inventives et un style graphique original.
Ses illustrations très colorées prennent une grande partie de la page et peuvent, suivant leur propos, servir le symbolisme de la lutte ou devenir frontal souvent pour exprimer le danger en place.

Si la foule reste le personnage central du documentaire, sa représentation est multiple. Tantôt une masse de gens, tantôt une manifestation de parapluies, elle vibre comme une seule unité.
Cependant, il ne faut pas croire que les auteurs nient l’individualité, bien au contraire, mais la victoire passe par cette étape.
De multiples individualités solidaires qui se transforment en une foule compacte et puissante.

Petite originalité : chaque illustration cache en son sein un petit découpage.
On peut imaginer cela comme une sorte de passage vers la prochaine page, amenant le regard vers cette partie dévoilée.
Le procédé reste assez anecdotique mais amène un peu de fantaisie notamment pour les plus jeunes lecteurs.

En résumé

Tous ensemble, on fait changer le monde est un documentaire nécessaire et captivant.

Les textes de Rebecca June, merveilleusement illustrés par Ximo Abadia, sont une ode à luttes des peuples.
Une lutte commune qui a su imposer des changements radicaux sans user de la force.
Juste par le nombre et par la volonté d’une masse en quête d’égalité et de justice.

Des mouvements, qui encore aujourd’hui, doivent nous inspirer.
Car, comme nous le montre malheureusement l’actualité, la victoire n’est jamais totalement acquise.

Bulles Carrées

COMMANDER SUR

Pour lire nos critiques sur : La guerre qui a changé Rondo et Grand-Père Mandela

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal