Mots Tordus et Bulles Carrées

Cargo Paradis (Sandrine Bonini)

Je n’ai jamais été une adepte de Jules Verne et le Voyage au centre de la terre ne fait pas partie de mes références littéraires. Pourtant, j’ai été tout de suite attirée par la couverture rose de Cargo Paradis, le roman illustré de Sandrine Bonini aux éditions Thierry Magnier. Cette fiction post-apocalyptique, qui nous plonge dans les entrailles de la Terre, explore non seulement la thématique de l’aventure et du voyage de la dernière chance mais aussi les relations entre les membres d’un équipage composé d’adolescents. Avec de belles surprises…

Une Odyssée dans les entrailles de la terre

Ils sont six à bord du Cargo Paradis. Six adolescents, envoyés alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, pour trouver un « nouvel Eden » dans les sous-sols de la planète.

L’espoir de l’humanité entière repose donc sur cette équipe composée de Laurie, Elijah, Adélaïde, Lars, Orel et Frieda. Or, si, quand ils ont quitté la surface menacée, le groupe était soudé, l’adolescence et la puberté perturbent désormais leurs relations et exacerbent les tensions.

Et la voix posée et réfléchie de Speranza, l’Intelligence Artificielle du Paradis, ne suffit plus à résoudre les problèmes.

Alors que chacun tente de faire avec ces nouvelles données, une avarie bloque le Cargo et menace toute l’équipe.

Est-ce un mastodonte qui les attaque ? Sont-ils coincés et , si c’est le cas, comment survivre dans les profondeurs ?

L’Évènement est un choc pour eux. D’autant plus qu’il leur rappelle un douloureux souvenir car ils ont déjà perdu l’une des leurs… Et que Sperenza ne leur sera plus d’aucune aide car elle est en rade !

L’équipage va ainsi devoir poursuivre sa mission en revoyant son plan initial. Une nouvelle donne qui va rebrasser les cartes. Car ils ne sont pas seuls…

Au coeur de l’aventure

Si Sandrine Bonini se lance dans une aventure souterraine qui évoque forcément le Voyage au centre de la Terre de Jules Verne, celle-ci n’en reste pas moins originale et moderne.

Les clins d’oeil sont certes référencés (tel le personnage d’Akosh qui évoquera sans doute le capitaine Nemo) mais les péripéties sont nombreuses. De plus, les illustrations de l’autrice nous embarquent dans cet univers minéral. Elles accompagnent judicieusement les découvertes scientifiques de cette mission souterraine.

Enfin, les liens entre les adolescents de l’équipe, leurs peurs et leurs désirs, leurs rapports de force aussi, sont très travaillés. Si certains personnages, comme Elijah, peuvent se révéler agaçants, d’autres sont sensibles et fragiles, comme Adé. Ils n’en restent pas moins intéressants et seront pleins de ressources, le moment venu.

Certains passages de dialogue peuvent d’ailleurs être aussi pleins d’humour et les réparties adolescentes sont très drôles. L’utilisation du vocabulaire propre à leur groupe donne davantage de corps aux personnages.

En un mot, Cargo Paradis est un vrai bon roman de science-fiction qui embarque et fait réfléchir. Et pourquoi pas en écoutant la playlist finale, indiquée par l’autrice elle-même ?

Pourquoi lire Cargo paradis ?

Cargo Paradis de Sandrine Bonini est un roman d'aventure post-apocalyptique qui renouvelle le genre du voyage souterrain en proposant des personnages adolescents plus vrais que nature ! En suivant les péripéties de ces 6 ados au centre de la Terre, à la recherche de Thulé, le bout du monde qui redonnerait espoir à l'humanité menacée à la surface, on vit intensément les dangers qui les menacent, leurs interrogations et leurs doutes. On y découvrira aussi la force de l'amitié et une autre relation aux êtres vivants qui les entourent. Une chouette lecture !

Pour lire nos chroniques sur Satanie et Un peu de nuit en plein jour

Mots Tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal