Mots Tordus et Bulles Carrées

Nos coeurs tordus (Séverine Vidal / Manu Causse)

La littérature jeunesse a un pouvoir magique : celui de traiter des problématiques d’enfance et d’adolescence avec humour et sincérité. « Nos coeurs tordus » de Séverine Vidal et Manu Causse (édité chez Bayard jeunesse) est une série en trois tomes qui met en scène des héros adolescents que la vie bouscule mais qui posent un regard plein de justesse sur la vie et sur le handicap.

Une année scolaire avec Vlad, Saïd, Lou et les autres

C’est le jour de la rentrée et Vlad est prêt. Lui et Monique (sa canne stylée) débarquent au collège Georges Brassens en classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire). Etre adolescent et collégien ça n’est déjà pas facile mais l’être alors qu’on est handicapé, ça l’est encore moins !

Dans cette classe un peu spéciale sont réunis des élèves dont le handicap, physique et/ou mental, perturbe la scolarité. Vlad va y rencontrer Dylan, un jeune trisomique, et Mathilde, une jeune fille en fauteuil. Heureusement, Vlad a une personnalité originale et il va vite se faire des amis (contrairement au principal adjoint Flachard qui va le convoquer dans son bureau dès le premier jour parce qu’il a dit « les mots de trop »).

« Un type qui répond à Flachard le premier jour, c’est soit qu’il est vachement courageux, soir qu’il est pas bien dans sa tête. Je sais pas pourquoi, mais j’ai envie d’en avoir le coeur net. »

Un petit groupe hétéroclite va donc se créer autour de lui, chaque personnage devenant le narrateur ou la narratrice d’un chapitre de cette année scolaire qui s’annonce pleine de surprises.

Passions adolescentes

Nos coeurs tordus c’est le récit de passions.

D’abord celle de Vlad pour Lou, une belle jeune fille dont il va vite devenir l’ami mais qui est en couple avec Morgan. Les sentiments nouveaux du jeune homme sont difficiles à assumer, à cause de son handicap.

« Parfois, je me sens reptile étrange, arbuste tordu, monstre blessé.

Et puis il suffit d’une petite chose, un sourire bienvenu, quelqu’un qui m’accepte comme ça, sans me poser trop de questions, ou en m’en posant beaucoup, ou juste une journée normale, pour que j’oublie mon athéose.

Alors, je me sens puma libre, danseur fou, beau gosse irrésistible. »

Comment espérer vivre une histoire d’amour quand on se balade avec une canne et qu’on tremble à chaque mouvement ?

Et puis celle de Saïd pour Théa, qui parle avec sa soeur jumelle une langue qu’elles seules comprennent.

Et puis il y a la passion du cinéma. Vlad se lance dans un projet de court-métrage qui va lui permettre d’exprimer sa créativité. D’autant plus que Lou va jouer un des deux rôles principaux…

Il embarque alors avec lui tout son petit monde : les copains et les copines mais aussi M. Flachard et les professeurs, sans oublier les familles des uns et des autres.

Et c’est là la force de ce roman : le projet individuel devient collectif et porteur, soudant les camarades et permettant à chacun de se découvrir et de se réaliser.

Pourquoi lire « Nos coeurs tordus » ?

Entrer dans la vie de ce petit groupe de collégiens aux coeurs tordus, c'est vivre une année scolaire pleine d'émotions, de joies et de peines. L'écriture des deux co-auteurs est fluide et drôle, le rythme rapide et prenant. Une fois les premiers chapitres lus, on n'a qu'une envie : savoir si les rêves des uns et des autres vont se concrétiser. 

On s'attache vite à ces personnages parfois un peu cabossés mais surtout terriblement touchants, dans leurs réactions et dans leurs histoires personnelles. Si l'on n'oublie jamais que certains vivent avec un handicap qu'on ne leur envie pas, on découvre leur force de caractère et l'énergie positive que l'amitié peut faire jaillir et décupler.

Coeurs tordus d'accord, mais coeurs battants et vibrants. Vous vous sentirez "pousser des ailes" en suivant cette bande de gamins "pas comme les autres" !

La série comprend 3 tomes et a été récompensée, entre autres, du prix Gulli du roman en 2017.

Pour lire nos chroniques sur Dys sur dix et X-men (l’intégral)

Mots tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal