Mots Tordus et Bulles Carrées

Dagfrid : À poils (Agnès Mathieu-Daudé / Olivier Tallec)

« Dagfrid : deux syllabes qui ressemblent plus à un éternuement qu’à un prénom. Il faut dire que je suis une fille viking, et que les Vikings habitent là où il fait froid. Très froid. On aime les endroits où il n’y a rien que du vent, de la mer déchainée et beaucoup de pluie glaciale. »

Du vent, la mer, des rochers, de la pluie…

Être la petite dernière dans une famille de quatre, ce n’est déjà pas toujours facile. Mais quand, en plus, on vit dans une famille viking, ça n’arrange pas les choses !

Suivre le quotidien d’une jeune fille viking qui part assister au mariage de sa cousine au Groenland, entre une mère ultra présente, un père malade en mer (si, si ! je vous jure!), un grand frère bâti comme une montagne, une grand-mère guerrière et un escargot de compagnie, voilà le pari de « Dagfrid« .

Ce personnage est une création d’Agnès Mathieu-Daudé et ses aventures se déclinent en série aux éditions de l’Ecole des loisirs (collection Mouche). Toutes sont illustrées par Olivier Tallec dont les dessins apportent une dose d’humour supplémentaire.

Un mariage viking chez Dagfrid

Dans l’épisode « À poils« , l’autrice nous emmène donc toute cette petite famille (père malade en mer compris), vers le Groenland. Ils vont voir Erik, dit « Erik fils d’Erik », l’oncle parti s’installer sur ce gros rocher sur lequel il a rencontré sa femme Ragnfrid et dont la fille Helda va se marier.

Les préparatifs terminés (il faut tout de même être présentables pour un mariage viking), la grand-mère Elsa embarquée (et on peut dire que ce n’est pas du gâteau étant donné la taille de son casque à cornes), la traversée peut commencer !

Les préparatifs pour le mariage

Destiné aux 6-9 ans, ce court roman est délicieusement humoristique et en même temps, par certains clins d’oeil, historique. Dagfrid à la langue bien pendue et ses remarques sont celles d’une fille de 10 ans :

« La seule chose pire qu’une robe mauve, c’est d’être coiffée comme sa mère. C’est tout maman, ça. Arriver à transformer un truc génial en catastrophe… »

Les scènes de famille sont savoureuses et on prendra un vrai plaisir à lire le texte à voix haute.
Si l’on ajoute à cela les illustrations drolatiques d’Olivier Tallec, on obtint un mélange détonnant !

Mais on trouvera aussi quelques références historiques semées au fil du récit. La vie quotidienne des vikings y est décrite avec réalisme, de même que la tradition des prénoms familiaux.

Alors, si vous êtes, comme moi, accro à Dagfrid, trois épisodes sont disponibles : « Des brioches dans les oreilles« , « À Thor et à travers » et « Dagfrid et compagnie« .

Alors ne vous privez pas de découvrir l’univers de Dagfrid !

COMMANDER SUR

Pour lire nos chroniques sur Asgard et Le royaumes du nord

(Mots Tordus)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal