Mots Tordus et Bulles Carrées

Mbéla et la kora magique (Ebokéa / Lucile Placin)

Savez-vous ce qu’est une kora ? J’ai découvert cet instrument avec Salif Keita lorsque j’étais enfant et, plus tard, avec M et Toumani Diabaté. Mon oeil a donc tout de suite été attiré par la couverture de l’album Mbéla et la kora magique de l’autrice Ebokéa, illustré par Lucile Plantin, aux éditions Albin Michel jeunesse. Dans ce joli conte en grand format, on découvre comment le coeur et la kora sont liés.

Un conte coloré et musical

La mousson est de retour et elle s’abat sur un village d’Afrique de l’ouest.

Alors qu’elle est enfermée chez elle, Mbéla mène la vie dure à ses parents. Princesse Mbéla s’ennuie.

Elle commande alors un instrument de musique à un marchand ambulant qui lui propose une kora. Mais il l’avertit : « Cet instrument résonne avec le coeur de celui qui en joue !« 

le marchand d’instruments

Or, le coeur d’Mbéla est sombre et capricieux.

Elle découvre, par hasard, qu’elle peut transformer en statue d’ébène celles et ceux dont elle ne supporte pas les paroles ou la présence. Quel pouvoir ! Telle une tornade, Mbéla va métamorphoser toute la journée son entourage.

Mais quand la nuit vient, elle se sentira bien seule…

La kora au coeur

Mbéla et la kora magique est un conte à la fois drôle et plein d’émotions.

On y retrouve la structure classique de l’enfant capricieuse qui se retrouve seule et prend conscience que les gens qu’elle aime lui manquent. Un récit initiatique traditionnel mais raconté par Ebokéa dans une langue vive et musicale, pleine de sons et de rythme.

Les émotions sont également magnifiquement mises en couleurs par Lucile Placin qui fait foisonner les personnages aux tenues chamarrées et les met en mouvement sur les doubles pages.

Les parents devenus statues

Le dynamisme des illustrations accompagne donc parfaitement celui du texte et l’on est emportés, à notre tour, par la folie magique d’Mbéla. Le jeu sur sa chevelure est d’ailleurs très expressif et il donnerait presque un aspect de rockeuse à la petite joueuse de kora.

Enfin, en fin d’ouvrage, on trouve une double page documentaire qui nous en apprend un peu plus sur les origines de l’instrument et sur sa symbolique.

Pourquoi lire Mbéla et la kora magique ?

Mbéla et la kora magique est un conte qui déborde d'énergie et d'émotion, véritable explosion de couleurs et de mouvements. Il célèbre le pouvoir de l'instrument traditionnel africain qu'est la kora, véritable coeur musical, lié au vivant et aux sentiments. Le récit d'Ebokéa est porté par les illustrations en double page de Lucile Placin, plein d'humour et de tendresse pour cette petite fille capricieuse à qui la kora va ouvrir les yeux... et le coeur.

Pour lire nos chroniques sur Les vies dansent et Les pianos de Nina

Mots Tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal