Mots Tordus et Bulles Carrées

Vodou ( Camille Tisserand )

S’il est bien une religion d’Afrique et d’Amérique qui a suscité beaucoup de curiosité et de fascination, c’est bien le vaudou. Un musée lui a même été consacré en 2014 à Strasbourg : le Château Vodou. Réalisé en partenariat avec cet établissement, l’album documentaire Vodou, illustré par Camille Tisserand, aux éditions Père Fouettard, nous offre une plongée dans cet univers mystérieux et victime de nombreux clichés.

De la religion à la culture vaudou

Si l’on retrouve des traces de la culture vaudou dans le monde entier, et notamment aux Etats-Unis, en Haiti, à Cuba et au Brésil, il faut remonter le fil (ou plutôt les chaines) de l’esclavage jusqu’en Afrique de l’Ouest pour en découvrir l’origine.

C’est en effet dans l’ancien royaume de Dahomey, au Bénin, qu’est apparue cette religion. Au XVIIe et XVIIIe siècles, les rois de Dahomey tiraient leur puissance du commerce des esclave avec les Européens. On les connaissait pour les pouvoirs magiques que leur procuraient les vodou.

le royaume de Dahomey, berceau de la religion vodou

Mais qu’est-ce qu’un vodou ?

« Les vodou sont des esprits invisibles. Pour avoir une vie meilleure, les humains peuvent demander leur aide. Il y a plusieurs façons de parler avec eux.
Ces vodou peuvent être des dieux, des forces de la nature, des pierres, du feu, de l’eau, mais aussi des « ancêtres ».
Les ancêtres, ce sont tous les grands-parents de nos grands-parents depuis le début du monde. »

Mais les vodou ce sont aussi les objets magiques que l’on fabrique pour communiquer avec eux : des os d’animaux, des coquillages, des cadenas ou des plantes. Pas de poupée ! Et oui, ce que l’on nomme à tort « poupée vaudou » n’appartient pas à cette religion !

Les petites statuettes dont les croyants se servent pour exaucer leurs voeux sont des « bocios« . Ce sont des mélanges de plusieurs objets que l’on attache avec des gestes et des mots spéciaux.

exemple de bocio pour séparer un couple (les statuettes sont attachées dos à dos)

Une culture riche et multiple

On découvre dans cet album documentaire la richesse et la variété des vodou et des légendes qui s’y rattachent. Car cette culture a grandi en se tissant avec les croyances des pays où les esclaves ont été amenés.

« De nouveaux vodou naissent sans arrêt. Au Togo, le général de Gaulle, président français, avait la réputation d’être très fort. Pour profiter de cette force, on fabriqua un objet en son honneur. »

Le vaudou est donc bien une culture, mêlant des divinités souvent issues de la nature, mais aussi des habits de cérémonie colorés, des masques recouvrant presque tout le corps, des connaissances sur les plantes qui guérissent…

Les différents membres du Château Vodou de Strasbourg qui ont participé à l’élaboration de ce documentaire en montrent toute la complexité, avec parfois une pointe d’humour.

Les illustrations de Camille Tisserand mettent en images de manière simple et colorée les textes. Elles ajoutent un aspect ludique et graphique avec ces points et pointillés et ces zones de couleurs contrastées.

Où l’on découvre que Michael Jackson s’est inspiré du vodou pour son clip « Beat it! »

Pourquoi lire Vodou ?

Si vous voulez découvrir toutes les richesses de la culture vodou, Vodou est pour vous ! Vous y trouverez de nombreuses informations, variées et ludiques, joyeusement mises en images par les illustrations de Camille Tisserand. Loin des clichés de zombies et autres poupées, le monde vodou vous ouvrira les portes d'un imaginaire religieux original et unique.

COMMANDER SUR

Pour lire nos chroniques sur Nous sommes ceux du refuge et Mortel

Mots tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal