Mots Tordus et Bulles Carrées

Le nouveau (Keigo Higashino)

Les sorties en format poche sont souvent l’occasion pour moi de découvrir des polars étrangers à côté desquels je suis passée lors de leur parution en grand format. C’est le cas du Nouveau de Keigo Higashino, paru dans la collection Babel noir en 2023. Le bandeau, très explicite, indiquait « Le retour du maître incontesté du polar japonais » et c’est avec un petit sourire en coin que je me suis lancée dans cette lecture. Allait-il être à la hauteur de ces superlatifs ?

Mystères de quartier

Plus qu’un polar, Le Nouveau est un roman d’enquête mystérieux. Celui du meurtre d’une femme de 45 ans, divorcée, étranglée dans son appartement, où elle débutait une nouvelle vie.

Et ce qui intrigue tout d’abord c’est son enquêteur, Kaga Kyoichiro.

Le nouveau, c’est lui. En effet, il vient d’arriver en tant que policier au commissariat de Nihonbashi, un quartier populaire de Tokyo. Et l’on n’en saura pas beaucoup plus sur sa vie ou son passé. Avec son air tranquille de ne pas y toucher, il va interroger les habitants et les commerçants du quartier, observer leurs habitudes. Goûter leurs spécialités, écouter leurs histoires avec une œil perçant et une oreille attentive. En cela, et par sa bonhommie naturelle, il n’est pas sans rappeler Colombo. Mais si Kaga n’impressionne pas par sa présence ou son physique, comme le célèbre lieutenant, il va épater par son sens de l’observation et son humanité. Car chaque détail compte et va lever le voile sur un des nombreux mystères qui participent de l’enquête générale.

Et c’est là que réside toute l’originalité de cette enquête. Chacune des 9 parties qui composent ce roman peut sembler anecdotique. Elle est centrée sur l’un des habitants du quartier, souvent en prise avec des soucis de famille ou de commerce. Mais lorsque Haga résout le petit mystère qui est lié à ce personnage, il pose une pièce du puzzle qui constituera la résolution du mystérieux meurtre initial.

En quête de vérité

Keigo Higashino est l’auteur d’une soixantaine de romans et d’une vingtaine de recueils de nouvelles. Plus d’une vingtaine de ses ouvrages ont été portés à l’écran. Il a remporté de nombreux prix littéraires dont le prix du meilleur roman international du Festival Polar de Cognac 2010 pour La maison où je suis mort autrefois. Sa maîtrise du récit, et notamment du roman à tiroirs, est d’une redoutable efficacité.

Plus on avance dans la lecture de l’oeuvre et plus on s’attache aux détails des conversations ou des objets, des situations ou des conflits familiaux. Car tout a toujours un sens pour Kaga.

L’enquêteur prend le temps de venir et de revenir pour échanger avec ceux qui, directement ou indirectement, sont liés à l’affaire. Une gaufre fourrée au wasabi, une paire de ciseaux, une pâtisserie, une toupie… Autant d’objets anodins qui vont se révéler des indices essentiels.

Comme les personnages interrogés par Kaga, vous serez surpris de son raisonnement logique et de la grande curiosité qui l’anime. Sans aucun jugement, le regard qu’il porte sur les êtres qui vivent dans ce quartier est doux et profondément humain.

L’intimité de chacun, si elle est dévoilée par l’enquête, n’est jamais sujette à critique mais plutôt à réconciliation. Et l’on ressort de cette lecture apaisé par la bienveillance de l’homme et la vérité atteinte.

Pourquoi lire Le Nouveau ?

Lire Le Nouveau de Keigo Higashino, c'est enquêter sur l'humain et sur ce qui ce cache derrière les apparences de nos vies. Le personnage de Kaga, au sens aigu de l'observation et à la curiosité attentive, nous fait découvrir les vies et les heurts des habitants de Nihonbashi, un quartier populaire de Tokyo peu habitué aux meurtres. Avec sa patience et son apparente nonchalance, le policier ouvre peu à peu tous les tiroirs de cette enquête, révélant des parts de vie intimes et résolvant des mystères anodins mais qui, mis bout à bout, dévoileront l'ultime vérité. Un détective holistique en somme.

Pour lire nos chronique de Une enquête du lieutenant Bertillon et L’attentat

Mots Tordus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal