Mots Tordus et Bulles Carrées

Le petit robot de bois et la princesse buche (Tom Gauld)

 
« Il était une fois un roi et une reine qui régnaient heureux sur des terres tranquilles. Mais ils n’avaient pas d’enfants. »
 
Ainsi commence le conte de Tom Gauld, édité aux éditions de l’Ecole des loisirs
Auteur britannique réputé (nommé plusieurs fois à Angoulême, il remporte un Eisner Awards en 2018 pour En cuisine avec Kafka), il livre ici un récit initiatique où la famille a une place centrale.
Les relations entre chacun de ses membres sont basées sur des liens forts et un amour sincère. 
 
De façon assez subtil, l’auteur débute son histoire par une question de fond : peut-on être heureux sans avoir d’enfants ? 
Le Roi et la Reine s’aiment profondément mais ce manque pèse sur leur bonheur. 
En poussant un peu l’interprétation, on peut y voir une réflexion autour d’un sujet délicat : celui de l’infertilité et des recours pour y remédier.

Bien sûr, il ne sera pas question de GPA ou d’adoption mais de mécanique et de sorcellerie pour donner naissance à deux enfants : un petit robot et une princesse bûche. 



Petit Robot est aimant et si généreux qu’il laisse des petits scarabées faire leurs « nids » dans sa mécanique interne. 
Princesse bûche est intelligente et courageuse mais elle cache un terrible secret : chaque nuit, elle se transforme en bûche et a besoin d’être réveillée par son frère pour retrouver sa forme initiale. 
 
 

Ces deux-là sont inséparables et le voyage qu’ils entameront par la force des choses ne fera que renforcer leurs liens, tout en démontrant qu’on a tous besoin les uns des autres (et même la plus insignifiante créature peut nous être utile). 

Le trait faussement naïf de Tom Gauld cache une multitude de petits traits donnant corps à ses environnements. 

Seuls les visages restent nets, décuplant ainsi les émotions de ses personnages. 
 
La narration reprend astucieusement certains codes de la Bd (cases, bloc narratifs …) alors que le texte réutilise ceux du conte et du récit initiatique.
Nos héros ressortent grandis de cette aventure …
 
« et chacun vécut heureux pour toujours et à jamais » 
 
Un récit à lire seul ou avec ses parents 
 
 
Bulles Carrées 
 

COMMANDER SUR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal