Mots Tordus et Bulles Carrées

The paybacks (Donny Cates / Eliot Rahal / Geoff Shaw)

Vous avez toujours rêvé de porter une belle cape et d’affronter le crime dans des ruelles sombres ?
Mais voilà, l’équipement high-tech coûte une blinde et le loyer de la base secrète est un véritable gouffre financier. 
Heureusement, Mr Pierce vient à votre secours en vous proposant un crédit défiant toute concurrence … 
Soyez juste certain de pouvoir rembourser vos créances sinon, gare aux Impayés ( The Paybacks dans la langue de Shakespeare) !

Une satire super héroïque réjouissante

La satire super-héroïque est devenue depuis longtemps un genre à part entière chez les éditeurs indés et des titres comme the Authority (de Warren Ellis et Brian Hitch) ou The Boys ( de Garth Ennis et Darick Robertson) ont démontré comment leurs auteurs pouvaient détourner les héros iconiques soit pour les ridiculiser soit pour mettre le doigt sur les dérives de nos sociétés à travers leurs excès. 

Donny Cates  s’était déjà frotté à l’exercice avec Buzzkill, un super-héros qui tirait ses pouvoirs de sa consommation d’alcool. 

Avec The Paybacks (publié chez Urban Comics),il fait clairement un pied de nez à une autre équipe connue de DC Comics : The Suicide Squad. 
Ici, les personnages ne sont plus des vilains bossant pour le gouvernement mais des héros obligés de rembourser leurs dettes à leur créancier.

Donny Cates, Eliot Rahal et Geoff Shaw s’amusent à écorcher l’image de ces héros costumés en se moquant gentiment de leurs travers et autres excès.
Night Knight, par exemple, est une façon amusante de montrer à quel point un personnage comme Batman peut être irritant.

Les clins d’oeil foisonnent, des plus subtils aux plus grossiers, le but étant de rire (un peu voire beaucoup) aux dépends de la concurrence.
Le scénario de Cates se sert habillement des failles de ces héros à crédit pour les mettre en parallèle avec  les sociétés de recouvrement américaines (on pense forcement à la crise des surprîmes qui a frappé le pays dans les années 2007/2008).

Clin d’oeil ultime

Un pur récit d’action

Cependant, ne nous trompons pas, The Paybacks est avant tout un véritable défouloir où l’humour sert de décapant entre deux scènes d’action explosives. 
Le titre coche toutes les cases du comics de Super héros mais en fait des tonnes, que ce soit dans la relation entre ses personnages (comme ce duo improbable entre BloodPouch et SkisSquatch) et dans l’émotion qui en découle. 

Soyons honnête, The Paybacks pourra paraître un peu prévisible pour les connaisseurs mais si nous le proposons ici, c’est aussi parce qu’il est une première approche plutôt sympathique de ce genre de proposition (et surtout moins violente et extrême qu’un The Boys

En résumé

Geoff Shaw, au début de sa carrière (le récit date de 2015) s'éclate franchement à mettre en scène tout cela et expérimente même quelques effets de textures sur les derniers chapitres de sa prestation.
Il n'est pas encore au niveau de God Country ou Crossover mais on sent déjà le fort potentiel de ce dessinateur. 

Donny Cates avait des plans précis pour le futur de ses héros et profitant de ce titre pour ramener Docteur Blaqk (de Buzzkill), il amorce la création d'un univers propre et cohérent. 
Malheureusement, le titre n'ayant pas eu le succès escompté, l'aventure s'est arrêtée là ... 
Vraiment ? 

Jetez un coup d'oeil à Crossover et vous découvrirez le retour étonnant de cette équipe. 

Commander sur

Bulles Carrées

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal